à propos

Victimes de guerres et de discriminations raciales, ethnicistes, sexuelles, genrées, religieuses, économiques ou politiques, chaque jour, davantage d’êtres humains sont poussés hors de chez eux. Parmi ces personnes déplacées se trouvent des artistes, souvent en lutte de longue date avec les autorités de leur pays. Parce que le rôle de l’art est de dire et montrer ce qui dérange, de faire entendre la voix des opprimé·e·s, l’Europe créative doit être particulièrement vigilante à l’égard des artistes et mettre en place des structures d’accueil appropriées. L’artiste doit pouvoir continuer à exercer son art, en tant qu’individu mais aussi en tant que dépositaire d’une culture. C’est à travers l’art que la culture d’un peuple en péril peut continuer à se perpétuer.

L’atelier des artistes en exil (aa-e) se donne pour mission d’identifier des artistes en exil de toutes origines, toutes disciplines confondues, de les accompagner en fonction de leur situation et de leurs besoins, de leur offrir des espaces de travail et de les mettre en relation avec les réseaux professionnels (français et européen), afin de leur procurer les moyens d’éprouver leur pratique et de se restructurer. L’atelier des artistes en exil répond à des demandes de programmation et développe ses propres événements, dont les « Party en exil » et le festival pluridisciplinaire, Visions d’exil, en co-construction avec des lieux partenaires.

notre mission

un lieu dédié pour l’aa-e au 6 rue d’Aboukir, 75002 Paris

L’atelier des artistes en exil propose :

  • un espace d’accueil et de conseil où les artistes sont reçus individuellement et où leurs besoins sont identifiés ;
  • un espace de convivialité où les artistes peuvent transiter, disposer d’ordinateurs connectés à internet, se réunir en petit nombre, organiser des rendez-vous ;
  • des espaces de pratique artistique où les artistes peuvent venir travailler
    ponctuellement ou sous forme de résidences, ponctuées de monstrations
    en direction des professionnels, d’ateliers de pratique artistique en direction
    d’un public amateur.

vous êtes un artiste en exil…

Vous étiez un artiste professionnel dans votre pays, vous aviez une activité artistique dans votre pays, vous souhaitez redémarrer ou développer votre pratique, l’aa-e peut :

  • faire le point sur votre situation ;
  • mettre à disposition des lieux de réunion et de travail ;
  • trouver des espaces de travail équipés :
  • aménager des rencontres avec des professionnels ;
  • organiser des moments de visibilité avec du public ;
  • faire le lien avec d’autres artistes pour échanger ou compléter un projet ;
  • aider à rédiger un cv ou un dossier artistique ;
  • relayer votre profil et vos projets sur son site web ;
  • accompagner le montage de votre projet ;
  • mettre en place des cours et des formations ;
  • informer sur le système culturel français ;
  • faciliter des démarches administratives ;
  • dispenser des conseils et indiquer les bons interlocuteurs juridiques et sociaux ;
  • proposer de conduire des workshops.

vous êtes un professionnel…

Vous êtes un.e artiste, une compagnie, un ensemble, un collectif, vous travaillez pour un lieu culturel ou un festival, un établissement d’enseignement ou une école, une collectivité territoriale, une association ou une entreprise privée… Vous recherchez des artistes en exil pour un projet, vous souhaitez programmer des artistes en exil et les accompagner dans leur restructuration par des résidences, une programmation, un soutien financier, l’aa-e peut :

  • aménager des rencontres avec des artistes en exil et faire le lien avec des artistes présents sur votre territoire ;
  • organiser des moments de monstration artistique ;
  • aider des artistes que vous auriez repérés ;
  • relayer sur son site web les actions que vous menez en direction des artistes en exil.

vous êtes un particulier…

Vous êtes un particulier sensible à la cause des artistes en exil, vous pouvez :

  • soutenir financièrement l’aa-e ;
  • devenir bénévole pour l’aa-e en vous investissant dans certaines de ses actions ;
  • soumettre vos compétences professionnelles ;
  • proposer un espace de travail ou un hébergement ;
  • accompagner un.e artiste en exil en le parrainant ou le marrainant.

vous êtes une fondation, une entreprise, une institution…

Vous disposez de moyens de financement, vous pouvez :

  • subventionner l’aa-e ;
  • proposer du matériel ou des bourses pour les artistes en exil.

vous êtes une ONG, une association, un collectif, un service ou une instance spécialisés, un centre d’accueil, une école de français…

Vous vous occupez de l’accueil et de l’accompagnement de nouveaux arrivants sur le sol français, vous pouvez :

  • rediriger les artistes vers l’aa-e ;
  • contacter l’aa-e pour mettre en place des ateliers de pratique artistique.

équipe

président : Jacques Pornon

direction : Judith Depaule
codirection : Ariel Cypel
administration : Raphaël Saubole
coordination générale : Laura Dubois
intendance : Andriy Vatrych
responsable de l’école de français : Myrtille Gasparutto
responsable du pôle action culturelle : Myriam Gherbi
responsable du pôle musique : Daniel Blanco
responsable du pôle arts plastiques : Raphaël Koenig
communication : Andrea Camp
coordination nationale pour les artistes afghan·e·s : Ali Hazara et Adèle Costa
coordination nationale pour les artistes birman·e·s : Ingyin
accueil : Cindie Chams
suivi social : Marta Somazzi

direction Marseille : Sarah Gorog
coordination Marseille : Nicolas Stolypine

graphisme et conception du site : Studio des formes
attaché de presse : Philippe Boulet
traduction vers l’arabe :  Hamza Abuhamdia
traduction vers le farsi : Maral Bolouri

merci à tous les bénévoles, stagiaires et services civiques

 

partenaires

l’aa-e est subventionné par


ses locaux au 6 rue d’Aboukir 75002 Paris sont mis à disposition par


l’aa-e Marseille est subventionné par


ses locaux au 202 rue Villas Paradis 13006 Marseille sont mis à disposition par


pour l’accompagnement des artistes (bourses de création et de scolarité, diffusion des spectacles et concerts), l’aa-e reçoit le soutien de


pour des résidences d’artistes, l’aa-e reçoit l’aide de


pour son festival Visions d’exil, l’aa-e est financé par


pour ses ateliers d’action culturelle, l’aa-e est accompagné par


l’aa-e Marseille reçoit aussi l’aide de


membre associé de

associé au Tout-monde et à

est éligible au dispositif


lauréat du Prix Culture pour la Paix 2018 de la fondation Jacques Chirac et de la fondation Culture & Diversité